Actualités

Les masters Erasmus Mundus offrent de belles opportunités à l’international aux étudiants français

Article du 04/10/2022 par Eduniversal

Les masters Erasmus Mundus offrent de belles opportunités à l’international aux étudiants français

Existants dans le monde universitaire depuis 2004, les parcours Master Erasmus Mundus ne sont pas très connus du public. En fait, le fonctionnement à l’international de ce type de parcours se fait en suivant les cours dans plusieurs établissements européens partenaires. Ces échanges permettent aux étudiants de découvrir des horizons d’apprentissage différents et d’acquérir des expériences multiculturelles très riches.

Pour effectuer un Master Erasmus Mundus l’étudiant suit une formation alternée auprès des universités d’Europe. Le but étant d’offrir aux jeunes un parcours académique de qualité en combinant les meilleurs modules des établissements européens. En passant par au moins deux de ces facultés, les étudiants profiteront des échanges, des découvertes et des brassages multiculturels. Ces expériences enrichissantes restent bénéfiques pour la poursuite des études ou l’insertion professionnelle.

Les mobilités Erasmus se font par semestre. Le choix des filières et des campus reste très large. Il existe 163 parcours de masters accessibles aux titulaires d’un bac+3, tout secteur confondu : l’environnement, les ressources humaines, le journalisme et les multimédias….

Les masters Erasmus Mundus amènent à des expériences enrichissantes

Les parcours proposés sont innovants et restent porteurs quant à l’avenir professionnel de l’étudiant. Cependant, pour suivre ces cursus exceptionnels, la mobilité est obligatoire. C’est d’ailleurs ce qui constitue le côté profitable du cursus. En effet, David Flacher, responsable d’un des masters Erasmus Mundus à l’Université technologique de Compiègne (UTC), précise que :

Tous les étudiants admis doivent passer par au moins deux pays européens.

Les étudiants en mobilité profitent de tous les aspects positifs de ces échanges. À l’exemple de Melina qui a fréquenté une université parisienne, puis espagnole avant de se rendre à l’Université de Southampton (Royaume-Uni). Cette étudiante bordelaise en biologie des organismes et des écosystèmes n’a pas hésité à intégrer un master Erasmus Mundus « Marine environment and resources ». Son parcours académique international lui a permis de poursuivre en tant que chercheuse dans un tout autre pays européen : le Portugal.

Un master est accessible pour un étudiant ayant réussi les trois premières années universitaires. Par la suite, si l’étudiant désire poursuivre avec un master management international, le consortium Erasmus Mundus constitue un véritable tremplin. Les masters intereuropéens offrent un panel de cursus universels.

Les masters Erasmus Mundus sont sélectifs mais restent accessibles

L’accès à un master Erasmus Mundus se fait par sélection de dossier. Le dépôt de candidature reste ouvert d’octobre à janvier. Toutefois, l’étudiant devra s’y prendre le plus tôt possible, étant donné le nombre de postulants.

Aussi, si le candidat a fréquenté une école de commerce post bac, il devra justifier au minimum d’une licence (Bac+3). Le responsable du Erasmus Mundus intitulé « Economic politics for the global transition » à l’UTC parle de traitement chronophage. Il précise que :

Par exemple, dans notre master, nous avons 1.000 candidats chaque année, issus de 110 pays, pour 40 places. Le dossier est lourd, il prend du temps et il faut être motivé.

Les pièces constitutives du dossier de candidature restent classiques. Il s’agit des relevés de notes, des lettres de recommandation des professeurs, des éléments administratifs et des certificats de langue. Cependant, comme le parcours est international, tous ces documents doivent être traduits suivant la langue de l’établissement principal d’accueil.

Nathan, ayant poursuivi un master « Media et Globalisation » réalisé entre Londres et le Danemark, explique :

Le dossier m'a pris du temps. Il fallait faire traduire les diplômes, les bulletins de note, cela demande de s'investir.

Malgré toutes les étapes à passer pour préparer la candidature, la procédure lui a été bénéfique. Grâce à son parcours, il a pu décrocher son métier de journaliste à l’AFP.

Partagez cet article

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Vous souhaitez en savoir +
sur le classement Eduniversal ?